14 jun
2017
Exposition

LA MACHINE DU MONDE DE FRANZ GSELLMANN

du 14 juin au 3 septembre 2017 - Paris

¶ BXL Universel – Un portrait subjectif de Bruxelles

L’Autrichien Franz Gsellmann ne fit qu’un seul voyage au cours de sa vie : Bruxelles, pour « son » Atomium.

Le 8 octobre 1958, Franz Gsellmann parcourait le pavillon central de l’Exposition universelle de Bruxelles : une reproduction de l’Atomium parue dans un journal l’y avait conduit. Cette découverte bouleversa intégralement la vie de ce fermier originaire d’un modeste village de Styrie. Dès lors, son unique rêve fut de construire une machine dont l’Atomium occuperait le centre. Son ouvrage, assimilable à un perpetuum mobile, l’occupa sans relâche toute sa vie.

 Le résultat est impressionnant : plus de 2 000 pièces furent ainsi assemblées, des centaines d’ampoules électriques et 25 structures mobiles, le tout agrémenté d’effets lumineux et sonores générés par le mouvement continu des pièces.

 La « machine du monde » de Franz Gsellmann fait partie de l’exposition « BXL Universel - Un portrait subjectif de Bruxelles ».


top