Newsletter / Programme papier

Programme

  • Période


Lecture
Rencontres

Laura Freudenthaler

Fondation de l'Allemagne - Maison Heinrich Heine

Laura Freudenthaler © Marianne Andrea Borowiec

23.05.18

Laura Freudenthaler, lauréate du meilleur premier roman de langue allemande, présentera Die Königin schweigt (Droschl-Verlag, 2017) au Festival du premier roman de Chambéry ayant lieu du 24 au 27 mai 2018. Après une lecture le 23 mai à Paris elle participera à Chambéry aux rencontres littéraires, aux tables rondes thématiques et à un atelier de traduction. Avec Die Königin schweigt, Laura Freudenthaler, née à Salzbourg en 1984, nous fait partager les bribes de souvenirs de Fanny, une femme âgée. Son histoire, si tragique soit-elle, est emblématique de toute une génération.

Lire l'article

Lecture
Rencontres

Laura Freudenthaler

Centre de congrès Le Manège

Laura Freudenthaler © Marianne Andrea Borowiec

24.05.18 > 26.05.18

Laura Freudenthaler, lauréate du meilleur premier roman de langue allemande, présentera Die Königin schweigt (Droschl-Verlag, 2017) au Festival du premier roman de Chambéry ayant lieu du 24 au 27 mai 2018. Après une lecture le 23 mai à Paris elle participera à Chambéry aux rencontres littéraires, aux tables rondes thématiques et à un atelier de traduction. Avec Die Königin schweigt, Laura Freudenthaler, née à Salzbourg en 1984, nous fait partager les bribes de souvenirs de Fanny, une femme âgée. Son histoire, si tragique soit-elle, est emblématique de toute une génération.

Lire l'article

07.06.18

Ce roman raconte le destin de Filiz, une jeune Kurde habitant dans un village reculé de Turquie, mariée à treize ans. Très vite, son mari s’emporte fréquemment contre elle et les « bijoux bleus » ne tardent pas à recouvrir son corps. Katharina Winkler, née en 1979, a étudié entre autres la littérature allemande à l’Université de Vienne. Les bijoux bleus (trad. Pierrick Steunou) a reçu en France le prix du Premier roman étranger (2017). En français et en allemand En présence de l’auteure Modération : Oriane Jeancourt

Lire l'article