Newsletter / Programme papier

Paris

jeudi 07.07.22

18h30

Conférence sur Berta Zuckerkandl

"Clemenceau, ami et mentor de la critique d'art autrichienne Berta Zuckerkandl"

Le 7 juillet à 18h30,  Armelle Weirich donnera une conférence sur  la salonnière, journaliste, mémorialiste et critique d’art autrichienne Berta Zuckerkandl « Clemenceau, ami et mentor de la critique d’art autrichienne Berta Zuckerkandl » dans le cadre de l’exposition « Des Femmes et Clemenceau » dans laquelle figure Berta Zuckerkandl.

Lorsqu’elle rencontra Georges Clemenceau en 1883, Berta Zuckerkandl était encore une jeune femme inconnue. Initiée à l’art moderne français par cet ami exceptionnel, elle deviendra bientôt l’une des salonnières et critiques d’art les plus influentes de la modernité autrichienne, ainsi que la principale sponsor de la Sécession viennoise.

L’exposition « Des Femmes et Clemenceau »  au Musée Clemenceau (encore à voir jusqu’au 30 juillet 2022), s’intéresse aux positions de Clemenceau sur les droits des femmes à travers plusieurs portraits féminins parmi ses relations : Berta Zuckerkandl, Louise Michel, Marguerite Durand, Sévérine, Rose Caron, Blanche Hoschedé-Monet…

Réputé misogyne, Georges Clemenceau, à partir de 1894, une fois divorcé, tout en continuant à mener sa vie d’homme libre, œuvre pour la reconnaissance de certains droits aux femmes. Loin de devenir féministe, il s’élève avec vigueur contre la morale judéo-chrétienne castratrice et culpabilisante. Refusant le puritanisme et se battant contre les humiliations et l’injustice, il combat l’ordre moral bourgeois et revendique des droits économiques et sociaux pour les femmes.

Cette exposition-focus rassemble des œuvres issues des collections du musée d’Orsay (un portrait de Séverine par Hawkins), de la bibliothèque Marguerite Durand et du musée Eugène Carrière (Gournay-sur-Marne) ainsi que de collections privées.

À savoir

Née en 1864 à Vienne, morte en 1945 à Paris Berta Zuckerkandl était une écrivaine, journaliste, critique et salonnière autrichienne. Elle accompagna dès son plus jeune âge son père Moritz Szeps, éditeur de journaux hongrois connu à Vienne, dans ses voyages journalistiques. Tout comme sa mère autrefois, Berta a tenu un salon à Vienne de la fin du 19e siècle jusqu’en 1938, où se rencontraient l’art et la culture. Son salon était fréquenté par l’élite artistique et scientifique du pays, dont Johann Strauss (fils), Gustav Klimt, Arthur Schnitzler ou Max Reinhardt. Alma Mahler-Werfel y a par exemple fait la connaissance de Gustav Mahler en 1901. Zuckerkandl s’est particulièrement intéressée au développement de la Sécession et de ses fondateurs, des Wiener Werkstätte et du Festival de Salzbourg.  Lors de l’annexion de l’Allemagne et de l’Autriche en 1938, Berta Zuckerkandl a dû fuir en tant que juive. D’abord elle émigra à Paris, puis en 1940 chez son fils Fritz à Alger. Elle ne réussit pas à quitter le pays pour les États-Unis. En 1945, déjà très malade, elle retourne à Paris où elle meurt la même année. La tombe de Zuckerkandl se trouve au cimetière du Père Lachaise à Paris.

 

Partenaires

Musée Clemenceau


Info pratique

jeudi 07.07.22

jeu 18h30

Musée Clemenceau

Musée Clemenceau, Rue Benjamin Franklin, Paris, Frankreich

Dans la limite des places disponibles. Pour réserver : 01 45 20 53 41 ou info@musee-clemenceau.fr
Web