Newsletter / Programme papier

Programme

  • Période


Exposition

Oskar Kokoschka

Musée d'Art Moderne à Paris

Ap 100042479 Extralarge

23.09.22 > 12.02.23

Le Musée d’Art Moderne de Paris présente la première rétrospective en France consacrée à l’artiste autrichien Oskar Kokoschka (1886-1980). Retraçant sept décennies de création, l’exposition rend compte de la radicalité dont fait preuve l’artiste tout au long du XXe siècle. Peintre, mais aussi poète et dramaturge, Oskar Kokoschka apparaît comme un artiste résolument tourné vers l’avant-garde. Développant un expressionisme parfois violent, il devient pour la critique l’enfant terrible de Vienne, où il inspire une nouvelle génération d’artistes. Après avoir enseigné à l’Académie des Beaux-Arts de Dresde, il entreprend de multiples...

Lire l'article

08.10.22

Katharina Gross et Aurélio Edler-Copes se lancent dans un grand projet de collaboration : Transformation, une œuvre de 30 minutes pour violoncelle solo et dispositif électronique en temps réel. Le concert Transformation explore le phénomène de la transe et des différents états de conscience. L’œuvre suit structurellement les lignes d’une longue transe. Le matériel performatif consiste en un violoncelle et une voix électrifiés, transformés en direct par une série de pédales d’effets analogiques contrôlées par la violoncelliste et une chaîne de délais virtuels spatialisés autour du public. Transformation implique le geste, le souffle, l’énergie et… l’électricité ! Le...

Lire l'article

19.10.22

Un film réalisé par Volker Schlöndorff, Allemagne, 1966, 86 min., VOSTFR Au début du XXe siècle, en Autriche, le jeune Törless intègre un internat. Durant une nuit, un vol a lieu. Deux élèves, Reiting et Beineberg, démasquent le coupable et menacent de le dénoncer s’il ne satisfait pas leurs désirs. Le pauvre Basini va ainsi subir toutes sortes de sévices, sous l’œil de Törless, observateur ambigu entre passivité et fascination. Le film a reçu le Prix de la critique internationale à Cannes en 1966. La projection sera suivie d’une discussion...

Lire l'article

20.10.22

Il y a quelque chose d’inattenduqui tranche avec l’inertie familière.Un moment fragile. Une explosion soudaine.Une connexion profonde.Un /kry pour la liberté. /kry est un trio instrumental formé à Vienne fin 2019. Sans attache à aucun genre ni style spécifique, sa sonorité est un régal de simplicité et d’intuition, une célébration de la complexité et du contrôle et une fusion complexe du large spectre musical de chacun de ses membres. Mona Matbou Riahi : clarinette/fxPhilipp Kienberger : basse/fxAlexander Yannilos : batterie

Lire l'article

09.11.22

Philippe Quesne signe une mise en scène élégante du Chant de la terre (Das Lied von der Erde) de Gustav Mahler, avec l’orchestre du Klangforum de Vienne, sur une commande du Wiener Festwochen. Une rare incursion dans le répertoire musical, marquée par la nostalgie du romantisme et d’un lien privilégié au temps et à la nature. Das Lied von der Erde est composé par Mahler en 1907 et porte les stigmates d’une période de la fin de sa vie, marquée par son départ de l’Opéra de Vienne, la mort de sa fille aînée...

Lire l'article

25.11.22

MARLENE MONTEIRO FREITAS ARNOLD SCHÖNBERG INGO METZMACHER KLANGFORUM WIEN Pièce musicale et littéraire, Pierrot lunaire d’Arnold Schönberg devient un terrain fertile de jeux et de notes pour Marlene Monteiro Freitas. Accompagnée dans cette aventure du chef Ingo Metzmacher et de la chanteuse Sofia Jernberg, la metteuse en scène et chorégraphe offre de nouvelles couleurs à ce Pierrot. Deuxième incursion dans l’univers d’Arnold Schönberg pour Marlene Monteiro Freitas, ce Pierrot lunaire, commande du Wiener Festwochen, induit pour elle d’autres défis et possibilités de travail. Car si la musique et le son sont, à ses yeux,...

Lire l'article

Musique

Olga Neuwirth au Festival d’Automne

Cité de la musique - Philharmonie de Paris

Olga Neuwirth Le Encantadas

13.12.22

Le Encantadas d’Olga Neuwirth s’inspirent des «îles enchantées», les Galapagos, dans la description qu’en donna Herman Melville. De ces terres du Pacifique s’élève une splendide méditation sur l’animal, l’aventure des mers, la découverte de l’archipel, ses événements historiques hors du temps et la vie, parfois cruelle, de ceux qui l’habitent. Les dix «esquisses» philosophiques des Encantadas, publiées en 1854, puis recueillies dans The Piazza Tales, oscillent entre manifeste social et sidération devant un monde volcanique. Le voyage de Melville entraîne également Olga Neuwirth à Venise. Entre la basilique Saint-Marc et...

Lire l'article