Newsletter / Programme papier

Programme

  • Période


30.11.18

Cette soirée sera notamment axée sur le Paris du 19e siècle en tant que centre de l’industrie de la carte postale et de la communication, ainsi que sur les cartes postales et le traitement de la communication moderne dans la monarchie austro-hongroise par Rainer Maria Rilke, Peter Altenberg et Franz Kafka. Le 19e siècle marque le début de la communication moderne, courte et rapide. Aujourd’hui, toutefois, les nouvelles technologies permettant de communiquer en temps réel n’ont pas tué la carte postale. Celle-ci continue de prospérer en dépit de Twitter, d’Internet...

Lire l'article

06.12.18

À l’occasion du centenaire de la mort de Gustav Klimt, cette pièce de théâtre rend hommage à Emilie Flöge, figure mythique du Vienne de la Belle Époque. Pionnière de la mode, artiste et femme d’affaires, Emilie Flöge a révolutionné l’image de la femme au début du XXe siècle et inspiré le peintre Gustav Klimt, dont elle fut la compagne et la muse. L’actrice Maxi Blaha interprète Emilie Flöge dans cette pièce écrite sur mesure par Penny Black et déjà représentée à Vienne au Palais du Belvédère, où elle a rencontré...

Lire l'article

Lecture
Rencontres

MARTIN PLODERER

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme - Auditorium

Alfred Kubin Hysteria

12.12.18

Avec la participation de Jacques Le Rider, EPHE, auteur de Karl Kraus, phare et brûlot de la modernité viennoise (Seuil, 2018) et Michel Gribinski, membre de l’Association psychanalytique de France, directeur de l’édition de l’œuvre de Freud dans la collection Quarto (Gallimard, à paraître). Rencontre suivie d’une lecture de textes par Martin Ploderer, comédien. Littérature et psychanalyse ne visent-elles pas un même objet, à savoir rendre compte de la complexité de l’âme humaine ? Freud n’a cessé de puiser dans la littérature et a tissé des liens avec de nombreux...

Lire l'article

Concert
Musique

WEBERN SYMPHONIE ORCHESTER

Cathédrale Saint-Louis - Musée de l’Armée

Webern Symphonie Orchester (c) Nancy Horowitz

18.12.18

Une coproduction de l’Université de musique et des Arts appliqués de Vienne, du Conservatoire de Paris, du Chœur de l’Orchestre de Paris et du Musée de l’Armée. Composée, non sur un texte latin qui se veut prière pour la paix des défunts confrontés à la terreur sacrée du Jugement dernier, mais sur des versets de la traduction en allemand de la Bible par Martin Luther, cette œuvre puissamment méditative est destinée à apporter à l’humanité entière confiance en la bonté divine, paix et délivrance, à la fin de l’existence terrestre.

Lire l'article