Newsletter / Programme papier

Lyon

samedi 10.09.22 > samedi 29.10.22

PAS DE DEUX II

Échange artistique : Fotogalerie Wien avec Galerie Vrais Rĕves

Avec ce projet d’échange franco-autrichien, deux galeries, la FOTOGALERIE WIEN et la GALERIE VRAIS RÊVES à Lyon, fêtent leur 40ème anniversaire et sont ainsi les plus anciennes galeries de photographie dans leurs villes respectives.

Les deux galeries représentent des lieux qui exposent la photographie artistique conceptuelles et qui font des collaborations avec d’autres institutions à l’étranger. Un échange entre les deux galeries existe depuis des décennies ; certains artistes ont ainsi déjà exposé dans les deux galeries ou sont y représenter.

Les commisaires des deux galeries – Raymond Viallon et Rémy Mathieu pour la GALERIE VRAIS RÊVES, Brigitte Konyen et Michael Michlmayr pour la FOTOGALERIE WIEN – ont sélectionné quatre artistes en fonction de leur ligne artisique. La première partie est une exposition dans les locaux de la FOTOGALERIE WIEN, la deuxième partie sera inau- gurée le 10 septembre 2022 à la GALERIE VRAIS RÊVES.

Malgré leurs différences, les huit artistes exposés ont une approche similaire : ils pré- sentent des travaux développés de manière conceptuelle, qui sont nés de la construc- tion, de la mise en scène et du détournement en vue de nouvelles possibilités d’inter- prétation et de perception. Philippe Calandre et Thomas Kellner construisent des ima- ges entre réalité et imagination à base de photographies d’architecture. Pascal Mirande met lui aussi en scène des mondes hybrides en combinant photographie, dessin et sculp- ture. Bénédicte Reverchon retravaille ou élargit et transfère des photographies (de pay- sages) sur d’autres matériaux et Laura Wagner détourne des impressions historiques de paysages en noir et blanc en découpant des formes ressemblant à des vaisseaux spatiaux. Simona Reisch traduit des photographies d’architecture en collages et sculptures qu’elle organise et photographie comme des installations d’objets. Robert F. Hammerstiel met en scène des plantes décoratives artificielles comme quelque chose de désirable, mais les démasque en même temps comme une nature de substitution et un produit de masse. Lea Titz a manipulé le parcours de fourmis – un film qui en dit long sur les processus humains de recherche, d’essai et d’apprentissage.

À savoir

VERNISSAGE : Samedi 10 septembre 2022 | 17H – 21H

 

Philippe Calandre, né en 1964 est un photographe plasticien. A 16 ans, il embarque sur un navire et sillonne les océans de l’Atlantique Nord au Pacifique Sud, période formatrice et initiatique. D’escales en escales, il aborde la photographie en découvrant les architectures portuaires. Il photographie des détails qui lui serviront pour ses futurs photomontages.

Robert F. HAmmerstiel * 1957 à Pottschach (AT), vit et travaille à Vienne. A étudié à l’Université des Arts Appliqués de Vienne. Expositions personnelles (sélection): Museum der Moderne Salzburg / FOTOGALERIE WIEN / Galerie Michèle Chomette, Paris / Museum Angerlehner, Thalheim (près de Wels / AT) / Lukas Feichtner Gallery, Vienne/Kunsthalle Faust, Hanovre/Kunsthalle Nexus, Saalfelden (AT) / Landesgalerie Linz / Fyns Art Museum, Odense (DK) / LA Gallery Lothar Albrecht, Franc- fort/Main. Nombreuses publications internationales, participation à des expositions et prix.

Thomas Kellner né en 1966 à Bonn. Etudes de commerce à l’Université de Siegen, mais aussi sur l’art et l’histoire de l’art. Dès le début il s’est intéressé à la photographie d’un point de vue conceptuel et expérimental. Le projet de Thomas Kellner a toujours été de trouver un langage visuel fort au service d’un propos. Dès 1997, il commence à travailler sur les monuments européens en utilisant la planche contact comme forme définitive de présentation. Depuis 2005, il est régulièrement invité à présenter son travail dans des festivals,  tels que ceux de Brasilia, Houston ou Pékin, toujours à la recherche de cette déconstruction/reconstruction.

Pascal MIRANDE Né en 1968 en Seine Maritime et rochelais d’adoption Pascal Mirande étudie d’abord le dessin en autodidacte, puis la peinture à l’huile à l’atelier Louis Chollet. Diplômé des Beaux-arts de Poitiers en 1993, où il apprend la photographie avec Alain Fleig dans un premier temps puis à Rennes en 1996, où il poursuit ses recherches avec Tom Drahos, Hervé Rabot et Paul Chateau. Il obtient une bourse et aides individuelles à la création de la DRAC de Bretagne. Sa recherche photographique  s’accompagne depuis des années d’installations qu’il construit de façons éphémères, fréquemment en bois.

Simona Reisch *1985, vit et travaille à Vienne. Elle travaille à l’interface entre la photographie et divers autres médiums tels que la sculpture, l’installation ou le film. Après l’école de photographie artistique, elle étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. De nombreux projets et expositions à la maison et à l’étranger. En plus des achats de la Chancellerie fédérale et du Land de Basse-Autriche, entre autres, elle a reçu la bourse de démarrage pour le design en 2014 et la bourse d’État pour la photographie artistique en 2022.

Bénédicte REVERCHON Née en 1967 (FR), Bénédicte Reverchon débute sa formation artistique en passant un an au musée des B-A de Lons le Saunier. Là, elle apprend le dessin et se découvre une passion pour les arts plastiques. En 1987, intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles puis l’ENSBA de Bourges. En 1991, elle rejoint le 2ème cycle de l’Ecole des B-A de St Etienne où elle approfondie ses re- cherches avec François Méchain. 1994, DNSEP avec les félicitations du jury. En 2000 Résidence pour jeunes photographes européens à Niort en compagnie de Tom Drahos. Actuellement ens- eigne et dirige les arts plastiques à l’Ecole des Arts de Vaulx en Velin

Lea Titz *1981 à Graz (AT). Formation de photographe, 2009 diplôme en arts visuels et médiatiques à l’Université des Arts Appliqués de Vienne. Depuis 2001 expositions, publications, travail cu- ratorial (art vidéo, photographie artistique). Co-fondateur et directeur de fullframe, festival du film expérimental, Vienne (2006–2011). Utilisant la photographie et la vidéo, des éléments du monde animal et végétal sont étroitement liés aux phénomènes du monde humain: avec l’architecture, la performance, le graphisme, la sociologie et le numérique. Des projets ont émergé entre autres dans le cadre de bourses de travail (Japon, Népal, USA) ou d’une bourse d’état pour la photographie.

Laura Wagner *1984 à Ratisbonne (DE), vit et travaille à Vienne. Elle a étudié à l’Université des Arts Appli- qués de Vienne et à l’Académie des arts visuels de Leipzig. En 2014, elle a reçu la bourse START (BKA). Ses œuvres sont représentées dans des collections privées et publiques, notamment la collection de la ville de Vienne et l’ Artothek des Bundes (Autriche). Dans ses œuvres, Laura Wagner observe les espaces architecturaux dans leur contexte socio-politique et historique et les relie à l’expérience physique.

Partenaires




Info pratique

samedi 10.09.22 > samedi 29.10.22

Galerie Vrais Rêves, Rue Dumenge, Lyon, Frankreich

entrée libre
Web