Newsletter / Programme papier

Montreuil

mercredi 07.12.22

20h30

Un autre monde

Performance musicale, poétique, chorégraphique et vidéo

« Un autre monde » est une pièce de theatre musical, en forme de cabaret Dada. Sur la scène un trio, trois femmes, trois nationalités. Au coeur la musique, la parole, la danse et le vidéo.

Si nous parlons d’un autre monde, c’est pour désigner l’existence d’une multiplicité, peut-être même d’une infinité de mondes.

Le leitmotiv de l’œuvre est l’huître, qui est le point de fuite, où convergent les symboles, les suggestions et les images qui lui sont liés. C’est une présence muette, mais éloquente, qui ouvre des questions sur la féminité/masculinité/hermaphrodisme, l’incommunicabilité, l’attachement, la fermeture qui protège un trésor précieux, qui est en même temps un corps étranger.

Le spectacle comporte des aspects de tragédie grecque, de farce et de rituel, mais reste toujours troublant et décalé.

À savoir

Tiziana Bertoncini
Elle a obtenu son Diplôme de violon au Conservatoire de Sienne et celui d’artiste plasticienne à l’Académie des Beaux Arts de Carrare. Puis elle a suivi des cours de spécialisation dans les domaines de la musique de chambre et de la didactique.
Après avoir joué dans divers orchestre et ensemble de musique de chambre, elle se concentre sur la musique contemporaine, écrite ou improvisée. Son travail musical oscille entre une recherche personnelle sur l’instrument et ses possibilités sonores, et la composition ou collaboration avec des artistes d’autres médias. En même temps, elle s’intéresse aux croisements et synthèses entre les éléments visuels et musicaux/sonores.
Elle a joué dans des festivals internationaux de musique contemporaine et improvisée, tout comme elle a fait partie ou a contribué à la partie musicale de nombreux spectacles de danse, théâtre, vidéo et multimédias. Son travail en solo comprend compositions électroacoustiques, performances et installations.
Depuis 2006 elle est membre de l’ensemble]h[iatus, avec lequel elle a collaboré avec nombreux compositeurs, qui ont écrit pour l’ensemble.
Elle a été artiste en résidence au “Bridge guard – Residential Art/Science Centre” in Stú rovo, Slovakia (2008), au AIR Krems, Austria (2009), au Centre National de Cré ation Musicale CE􏰀 SARE􏰀 , Reims (2013), au Kü nstlerhaus OTTE1, Eckernfö rde, Allemagne (2015) et au GEDOK, Lü beck, Allemagne (2016).
En 2011, sa composition électroacoustique “Nur Sand” a remporté un prix à l’occasion du concours Ferrari (r)écouté organisé par la radio allemande hr2-kultur et par ZKM | Institute for Music and Acoustics.

Isabelle Jelen
Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, elle co-fonde l’association de plasticiens Cuisines de l’immédiat. Artiste polymorphe, elle réalise selon le goût du jour des vidéos, des livres, des performances, des spectacles.
Ses vidéos ont été programmées au Confort Moderne (Poitiers), à la Friche de la Belle de Mai (Marseille), au CIPM (Marseille) à Bandimage (Bourges), au Musée d’Art Contemporain de Lyon, etc.
Ses textes sont publiés par les éditions de l’Attente (Bordeaux), les éditions Patin & Couffin (Marseille) et la revue Tissu (Suisse). Elle a réalisé des lectures et des performances au CIPM (Marseille), au Capc (Bordeaux), Au salon de la poésie de Nantes, à Art 3 Centre d’Art (Valence), à Arteleku (San Sebastien), au Festival des Musiques Médiocres (France).
Depuis 2005, elle fait partie du collectif Yes Igor, qui conçoit des spectacles musicaux : Le tombeau de Spike Jones, Yes Ygor contre la guitare / Le grand combat, Yes Igor contre la guitare/ La conférence, Les Exercices de play-back, Hamlet ou l’éloge du play-back, C’est déjà ça, Encore heureux. Elle est cofondatrice du duo Monsieur Gadou & sa Secrétaire, et du trio « Calamité ». Elle est également interprète de la Cie de théâtre Pension de famille (Grigri, Les actrices, Vous n’étiez pas là). En 2017 elle créé Coïncidence avec Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier, une composition musicale à partir des Noces de Stravinsky, et en 2019 Ciel de traîne, une pièce musicale et chorégraphique prolongement de Coïncidence, en compagnie d’Andrea Sitter, Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier.
En 2020, elle co-écrit Étude en rouge avec Tiziana Bertoncini, Monsieur Gadou, et Bruno Lahontâa, une pièce musicale et visuelle.

Andrea Sitter
Andrea Sitter, danseuse dés l’âge de 5 ans, violoniste, comédienne, poète, performeuse, chorégraphe et pédagogue allemande, formée à l’Académie de Munich puis auprès d’A. Nikolaïs, C. Carlson, M. Monnier, P. Goss, W. Byars, J.-F. Duroure, D. Mercy et F. Verret.
Elle a joué Woglinde dans L’Or du Rhin, d’Herbert von Karajan.
Dès 1980, elle danse pour J. Russillo, A.-M. Reynaud, O. Azagury, D. Boivin, J. Gaudin et F. Raffinot.
A. Sitter aime le travail collectif avec divers artistes. Elle a travaillé avec J.L. Hourdin, E. Durif et C. Beau, M. Ulusoy, L. Ferrari et J.-M. Maddeddu, Yes Igor.
A. Sitter chorégraphie et danse des solos physiquement engagés où ses propres textes ont une place importante et qui prennent source dans une personnalité fortement marquée par une triple ambivalence : culture française et germanique, technique classique et contemporaine, danse passionnée et jeu d’actrice (au théâtre et au cinéma).
Depuis 2005, date de la création de sa compagnie (Die Donau), Andrea Sitter a dansé en France, au Portugal, en Belgique, Pologne, Autriche, Allemagne, Hongrie, Serbie, au Kosovo et au Liban, en Palestine, Tunisie, Chine, Colombie…. plus de 470 représentations de son répertoire actuel qui comporte onze propositions, solos, duos, trios ou pièces de groupe et une chorégraphie pour 14 danseurs du CCN-Ballet de Lorraine.
Elle a enseigné la danse en partenariat avec de nombreux acteurs culturels, théâtres, scènes nationales etc… ainsi que dans diverses écoles de théâtre, au CCN d’Orléans-Josef Nadj, au CND, à la Szkola Baletowa de Poznan, au Théâtre National de Debrecen (Hongrie), au Ballet National du Kosovo, en Pologne, en Autriche, en Allemagne, en Serbie, au Kosovo, Macédoine et Liban.
Le travail d’Andrea Sitter a fait l’objet de divers travaux universitaires, colloques et publications.

Cyril Babin
Né à La Rochelle, vit à Bordeaux, où il a fait ses études d’arts plastiques à l’Université Michel de Montaigne.
Il débute comme assistant de Dominique Pichou, pour les décors des opéras de Liège (Simenon et Joséphine, Trois Valses), de Marseille (Sampiero Corso , Marius et Fanny), de Metz (La Route Fleurie).
Depuis 2003, il est scénographe pour le théâtre contemporain avec le metteur en scène Jürgen Genuit (Cie Théâtr’action) et diverses compagnies d’Aquitaine.
( La Mort de Danton de Büchner, Couple ouvert à deux battants de Dario Fo et Franca Rame, Black-Out et Le Cœur d’un Boxeur de Lutz Hübner, Babylone Blues et Klamm’s Krieg de George Tabory, Le Grand Cataclysme de Claude Bourgeyx, Médée Kali de Laurent Gaudé).
Il a aussi scénographié pour l’Opéra de Limoges : en 2007 Véronique, opérette d’André Messager, mise en scène par Vincent Vittoz ; en 2009 Le Tricorne de Manuel de Falla et en 2010 Contrastes de Bela Bartok chorégraphies de Sergio Simòn.
Il a travaillé aussi pour de l’événementiel et pour la marque Hermès, il a conçut de 2006 à 2009 la décoration de toutes les vitrines des magasins de Suisse.
Depuis quelques année, il s’est tourné vers la photographie et la vidéo et a participé à divers courts métrages comme cadreur et directeur de la photographie (Demain inch’allah de Célie Alix, L’Œil Nu de Sylvain Morin et Pascal Babin) ainsi qu’à la création des accessoires pour le film de science fiction AfterBlue-Paradis Sale de Bertrand Mandico sortie prévue en 2021) Parallèlement, il poursuit un travail de vidéaste et de peintre plasticien, autour de réflexions sur le langage poétique, l’expression artistique dont l’une des branches à comme objet de départ le poème « L’huître » de Francis Ponge.

Info pratique

mercredi 07.12.22

mer 20h30

Théâtre Municipal Berthelot - Jean Guerrin, Rue Marcelin Berthelot, Montreuil, Frankreich

€ 8
Web