Newsletter / Programme papier

    Je souhaite m'abonner à la newsletter électronique

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Arles

    > 29-09-2024




    Joachim Haslinger, Elias Holzknecht, Soli Kiani, Petra Rainer et Horst Stasny

    Rencontres de la photographie d'Arles

    Le collectif Advantage Austria est composé de cinq photographes autrichien.ne.s qui exposent dans le cadre de « Echoes of the Everyday » et « Körperperformance » cette année au Fotohaus Arles 2024. Les photographes à l’origine de ces projets sont Elias Holzknecht, Soli Kiani, Joachim Haslinger, Petra Rainer et Horst Stasny. Ces deux expositions ne sont pas seulement un régal pour les sens, elles sont aussi le reflet de la florissante scène créative autrichienne.

     

    EXPOSITION: KÖRPERPERFORMANCE
    Joachim Haslinger
    et Soli Kiani captent les formes de communication du corps à travers leurs images, révélant le caractère polymorphe de l’expression corporelle de la passion, allant au-delà des actions extérieures et intérieures.

    EXPOSITION: ECHOES OF THE EVERYDAY
    Symbiose artistique de trois photographes engagés dans la représentation du quotidien. Petra Rainer découvre la beauté dans l’ordinaire avec « En Détail – Alte Wiener Läden », Horst Stasny voit l’ennui comme un espace de création, soulignant l’importance de la lenteur. Elias Holzknecht explore la beauté de l’insignifiant dans « Micheldorf Micheldorf Micheldorf Micheldorf ».

     

     

    Joachim Haslinger (*1968) 🔗 Site Web 📷 Instagram

    Joachim Haslinger se distingue par son regard clair, sa sensibilité et sa subtilité. Travaillant pour des magazines renommés, agences et designers, il se consacre également à son développement artistique personnel, loin des projets commerciaux. Né à Ried im Innkreis, Haslinger a suivi sa passion pour la photographie dès l’âge de 17 ans, inspiré par des artistes comme Egon Schiele.

    Elias Holzknecht (*1993) 🔗 Site Web

    Elias Holzknecht, né au Tyrol et vivant à Graz, a étudié le photojournalisme et la photographie documentaire à Hanovre, Allemagne, et passé une année à l’étranger à la KASK de Gand, Belgique. Son travail se concentre sur des récits critiques dans des contextes écologiques et sociaux. Membre des communautés « What’s left of Photography » et « Atelierhaus Schaumbad Graz », il participe activement à divers projets artistiques.

    Soli Kiani (*1981) 🔗 Site Web 📷 Instagram

    Soli Kiani, née à Shiraz, Iran, a terminé ses études de peinture à Vienne en 2012. Ses œuvres reflètent les violations des droits de l’homme en Iran, notamment les droits des femmes, et intègrent le thème du corps. Marquée conceptuellement et autobiographiquement, elle critique ses origines iraniennes et islamiques. Elle vit et travaille à Vienne depuis 2000. En 2019, elle a reçu le prix de reconnaissance du STRABAG Artaward International.

    Petra Rainer (*1973) 🔗 Site Web

    Petra Rainer, née à Saalfelden/Salzburg, a reçu sa formation photographique à Vienne. Elle vit dans le Vorarlberg. Ses expositions à Salzburg, Constance, Vienne et Los Angeles témoignent de sa diversité créative. Les images de Rainer capturent des moments émotionnels, racontent des histoires et reflètent une virtuosité technique ainsi qu’une profonde connexion à l’âme humaine.

    Horst Stasny (*1941) 📷 Instagram

    Horst Stasny, né à Salzburg, est une légende de la photographie autrichienne. Photographe depuis l’âge de 16 ans, il a présenté ses œuvres dans des villes comme New York, Pékin, Los Angeles et Moscou. En tant que professeur invité à Los Angeles, où il a vécu pendant 20 ans, il a partagé son expertise photographique. Il vit et travaille actuellement à Thalheim bei Wels.

     

     

    Soli Kiani 1

    Fotohaus Arles

    https://mrofoundation.org/

    Adresse : Fondation Manuel Rivera-Ortiz, Rue de la Calade, Arles, Frankreich
    Lattitude : 43.6770094
    Longitude : 4.628153900000001

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    19-07-2024 > 29-09-2024




    Tatjana Danneberg

    Exposition "Something Happened"

    À travers l’expérimentation de matières et de procédés de transfert des images sur la toile, Tatjana Danneberg transforme ses photographies analogiques prises sur le vif en peintures expressives. En utilisant des appareils photo bon marché, l’artiste cherche à prolonger des souvenirs occasionnels en représentant des proches, des connaissances, des objets du quotidien dans des prises de vue familières et souvent intimes. Sa technique de passage de la photographie à la peinture est assez complexe. Les images sont d’abord agrandies et imprimées au jet d’encre sur des feuilles de film plastique. Elles sont ensuite peintes au gesso, laissées à sécher et mouillées à nouveau dans l’eau pour être finalement séparées de la feuille et transférées sur la toile. Le résultat final est connu une fois que la feuille est ôtée de la toile. Révélant des fragments d’objets, des actions banales, ou même l’absence totale d’action, ces clichés s’apparentant à de la photographie amateure sont transfigurés ainsi en un puissant geste pictural. Les coups de pinceau appliqués par l’artiste de manière intuitive suivent la composition de la photographie, y ajoutent du mouvement, tout en occultant une partie de l’image.

    Déployées du sol au plafond, les oeuvres de Tatjana Danneberg exposées au Studio évoquent des affiches lacérées recouvrant l’espace urbain. Agrandies et superposées aux aplats de couleurs vives, ces images intimes sont ainsi mises à distance. Elles s’autonomisent, provoquant un sentiment d’aliénation. Une forme de paradoxe se crée entre deux régimes de vision – l’observation minutieuse et prolongée des choses qui nous entourent et la curiosité passagère provoquée par des images publicitaires qui s’imposent à notre regard malgré nous. Manipulant et déconstruisant les images, l’artiste interroge la nature et le statut de la photographie, la manière dont elle est diffusée et la valeur que nous lui attribuons.

    À l’occasion de l’exposition, un fanzine est publié chez Mörel Books.

    Ce projet fait partie de l’Olympiade Culturelle

     

    Tatjana Danneberg

    Tatjana Danneberg est née en 1991, elle vit et travaille à Vienne. Elle est diplômée du Technical University à Vienne, de l’Academy Of Fine Arts à Vienne et de Staatliche Hochschule für Bildende Künste à Francfort. Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles à Salzburger Kunstverein (2021), à La Maison de Rendez-Vous, Bruxelles (2020), mais également dans les galeries LambdaLambdaLambda, Prishtina et Galeria Dawid Radziszewski, Varsovie.

    Fiebertraum 2024 Danneberg

    MEP – Maison Européenne de la Photographie

    https://www.mep-fr.org/event/tatjana-danneberg-something-happened/

    Adresse : Maison Européenne de la Photographie, Rue de Fourcy, Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.8551679
    Longitude : 2.3590571

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Marseille

    25-06-2024 > 30-06-2024




    FID Marseille 2024

    Projection de cinq films autrichiens

    Depuis 34 ans, le FIDMarseille organise chaque mois de juillet un festival international de cinéma avec des couloir compétitifs, une politique de premières mondiales et internationales, et des hôtes de prestige. Le festival se veut attentif aux écritures cinématographies contemporaines, fiction ou documentaire. Il propose un programme d’environ 100 films à un public local, national et international, dans des cinémas, théâtres, bibliothèques, galeries d’art, et amphithéâtres en plein air. En plus du large public marseillais, un grand nombre de cinéphiles, d’étudiants et de professionnels du cinéma de France et d’ailleurs se rendent au festival chaque année. En 2024, cinq films autrichiens sont projetés au sein du FID.

     

    BLUISH
    de Lilith Kraxner et Milena Czernovsky (PREMIÈRE MONDIALE)
    Errol and Sasha, two young women in their twenties, drift through their lives and the city. A study by fragments of existences waiting to happen. Le film a été retenu en compétition.

    Artplexe 3 / 26 juin 2024 / 21:30 Billet
    Les Variétés 1 / 27 juin 2024 / 09:30 Billet
    La Baleine / 29 juin 2024 / 16:15 Billet

     

    LAND WITHOUT WORDS
    d’Antoinette Zwirchmayr (PREMIÈRE MONDIALE) 

    Traduction en cinéma d’une pièce de théâtre de Lea Doher. Des hommes et des femmes en mouvement constant se partagent le texte. Que peut l’art dans le monde d’aujourd’hui ? Le film a été retenu en compétition.

    La Baleine / 27 juin 2024 / 14:00 Billet
    La Baleine / 28 juin 2024 / 09:30 Billet
    Artplexe 2 / 29 juin 2024 / 16:15 Billet

     

    IT IS AT THIS POINT THAT THE NEED TO WRITE HISTORY ARISES
    de Constanze Ruhm (PREMIÈRE MONDIALE) 

    Plusieurs femmes se rassemblent autour de la pensée et de l’histoire de Carla Lonzi, critique d’art, fondatrice de Rivolta Femminile, figure majeure et trop peu connue du féminisme. Le film a été retenu en compétition.

    Artplexe 1/ 26 juin 2024 / 16:30 Billet
    Artplexe 2/ 27 juin 2024 / 09:30 Billet
    Artplexe 1/ 30 juin 2024 / 14:00 Billet

     

    SAYING NOT SAID
    de Christina Stuhlberger

    Deux femmes philippines en Allemagne, leurs deux filles, l’enregistrement de leurs histoires. Le document d’une parole, de son recueil et de sa circulation entre les langues. Le film a été sélectionné pour la catégorie ‘Autres Joyaux

    Vidéodrome 2 / 28 juin 2024 / 18:30 Billet
    Vidéodrome 2 / 29 juin 2024 / 11:45 Billet
    WAS SOLL MAN MACHEN.- VOR ENTZÜCKEN?
    d’Astrid Johanna Ofner

    « L’amour lui-même est plus important que l’objet qui l’inspire », écrit une femme à une autre. L’une est Rosa Luxemburg, prisonnière politique. L’autre est son amie la plus proche, Sophie Liebknecht. Le film a été sélectionné pour la catégorie ‘Autres Joyaux

    Vidéodrome 2 / 28 juin 2024 / 18:30 Billet
    Vidéodrome 2 / 29 juin 2024 / 11:45 Billet

     

    Les artistes autrichiennes dans le cadre du festival:

    Lilith Kraxner est né en 1995 en Autriche et est décoratrice ensemblière et réalisatrice. Elle a commencé à expérimenter le cinéma analogique pendant ses études à l’école Friedl Kubelka pour le cinéma indépendant à Vienne. Elle étudie actuellement la vidéo et l’installation vidéo à l’Académie des beaux-arts de Vienne. Elle est connue pour Beatrix (2021)Tage, die es nicht gab (2022) et t t t touch me (2017). Cette année elle présentera bluish – son deuxième film coréalisé avec Milena en Compétition International (première mondiale).

    Milena Czernovsky est né en 1993 en Autriche. Elle étudie actuellement la scénographie à l’université des arts appliqués de Vienne. Ses domaines de travail vont de la conception de scènes et de décors à l’écriture de scénarios et à la mise en scène. Ses travaux ont été présentés lors de festivals de théâtre, de cinéma et d’art.

    Antoinette Zwirchmayr est née en 1989 à Salzbourg, en Autriche. A étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. Ses œuvres ont été présentées dans de nombreux festivals. Elle a reçu la bourse de démarrage pour jeunes artistes du cinéma (Division des arts et de la culture de la Chancellerie fédérale d’Autriche 2017), la bourse annuelle pour la photographie (Land Salzburg 2017), Simon S. Filmaward (2016), Kodak Cinematic Vision Award (Ann Arbor Film Festival 2016), Prix du meilleur film innovant, Diagonale – Festival du film autrichien (2016), Bourse annuelle pour le cinéma (Land Salzburg 2014), Prix du meilleur court métrage documentaire – Diagonale, Festival du film autrichien (2014), Prix du parrainage (Salzburger Kunstverein 2014), Birgit-Jürgenssen-Award (2013). Elle présente son film Land without Words cette année en Compétition Flash (première mondiale).

    Constanze Ruhm  est artiste, réalisatrice et essayiste, qui travaille entre Vienne et Berlin. Elle a enseigné la communication visuelle de 1996 à 1997 au Hochschule für Gestaltung Offenbach/Main en tant que professeure invitée. Professeure en film et vidéo à Merz Academy Stuttgart entre 2004 et 2006, elle est, depuis 2006, professeure en art et médias à l’Académie des beaux-arts de Vienne. Parallèlement, elle a été professeure adjointe entre 2008 et 2011 à l’Art Institute Boston of Lesley University. À titre de commissaire, elle a notamment proposé Fate of Alien Modes pour Secession 2003, divers projets dans le cadre du programme haus.0 à la Künstlerhaus de Stuttgart (avec Fareed Armaly) entre 2000 et 2003, et, plus récemment, la série Putting Rehearsals to the Test (avec Sabeth Buchmann) à MUMOK Cinema Vienna (commissarié par Matthias Michalka). Ses réalisations incluent des expositions internationales, des projets conçus pour des espaces publics, des publications, des festivals du film (récemment, la section Forum Expanded de la Berlinale et le Essay Film Festival de Londres), ainsi que des symposiums (Utopia of Sound, avec Diedrich Diederichsen en 2008 et Putting Rehearsals to the Test, avec Sabeth Buchman en 2013, tous deux présentés par l’Académie des beaux-arts de Vienne). Sa pratique artistique, axée sur les liens entre le cinéma, les nouveaux médias et les formes théâtrales, s’intéresse aux questions de l’identité et de la représentation féminines. Sa production émerge sous la forme d’installations, de films, de vidéos, de projets en ligne et de publications. Cette année elle nous présente It is at this point that the need to write history arises en Compétition International (première mondiale).

    Land Ohne Worte Scaled

    https://fidmarseille.org/

    Adresse : Marseille, Frankreich
    Lattitude : 43.3025742
    Longitude : 5.369074299999999

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    20-06-2024




    Résistance à l’Autrichienne

    Les volontaires autrichien·ne·s de mémoire en France de 2023/2024 Milan Feyferlik, Rentaro Shima, Isabella Wiesler, Maximilian Schwedler et Nicolas Schabasser-Diaby ont été invité·e·s par le Forum Culturel Autrichien de Paris à réaliser un projet conjoint dans le domaine du travail de mémoire ; celui-ci est consacré aux résistantes et résistants autrichien·ne·s en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

    A propos du projet

    La participation des résistants étrangers à la Résistance française a longtemps été négligée. Ce n’est qu’en 2024 que Missak et Mélinée Manouchian, des combattants étrangers de la Résistance, ont été admis au Panthéon, ce qui reflète un changement dans le récit de la Résistance. Parmi les quelque 20 000 exilés autrichiens en France après l’Anschluss, plusieurs centaines ont poursuivi la lutte contre le national-socialisme. La plupart d’entre eux étaient membres du Travail Allemand (TA) au sein de la MOI communiste, tandis que d’autres se sont engagés dans la Légion étrangère ou l’armée française.

    Leurs activités de résistance étaient variées, allant de la résistance intellectuelle à l’espionnage, l’infiltration et les actions armées à partir de 1940. Ils étaient constamment exposés au danger de la déportation, de la torture et de la mort. L’exposition éclaire ces facettes de la résistance et présente les parcours de trois personnes : Herbert Traube, Anni Sussmann et Tilly Spiegel.

    Lors de l’inauguration de l’exposition, des extraits du film documentaire français primé « Herbert Traube, le destin français d’un indésirable » seront projetés en présence de la réalisatrice Clara Laurent.

     

    BROCHURE À TÉLÉCHARGER 

    https://austrocult.fr/wp-content/uploads/2024/06/Broschure_finalfinal_simple.pdf

     

    Resistance Main

    Forum Culturel Autrichien

    Adresse : Forum culturel autrichien, Avenue de Villars, Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.8521802
    Longitude : 2.3139723

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    29-07-2024




    ACTIF / RÉACTIF – Sport et Art – Paris 2024

    Un projet de Marcus Neustetter et Walter Stach

    Lors d’une cette soirée interactive à l’Ambassade d’Autriche, les artistes Markus Stach et Walter Neustetter réagissent in situ de manière artistique à une compétition sportive (en direct, retransmission télévisée) et avec la participation prévue de sportifs/sportives du « Team Austria », l’équipe autrichienne aux Jeux Olympiques Paris 2024. Une belle occasion pour assister à la création artistique et échanger avec des artistes et athlètes autour d’un verre.

    Ce projet fait partie de l‘Olympiade Culturelle

    Inscription par mail à rsvp-paris-kf@bmeia.gv.at

     

    À propos du projet  » ACTIF / RÉACTIF »

    Sport et art – est-ce que cela va ensemble ?

    S’appuyant sur de nombreux projets réalisés au cours des 15 dernières années, Neustetter et Stach apportent leurs processus artistiques participatifs et dialogiques aux Jeux olympiques de Paris en 2024. À Paris également, les deux artistes étendent leur travail au-delà de leurs collaborations artistiques vers des collaborations dans les zones géographiques et sociales périphériques de la ville.

    Marcus Neustetter (né en 1976 à Johannesburg) a obtenu son Bachelor et son Master en arts plastiques (2001) à l’Université du Witwatersrand. En tant qu’artiste et activiste culturel, il s’intéresse à la pratique interdisciplinaire, à la spécificité des lieux, aux interventions socialement engagées et à l’intersection entre l’art et l’activisme. Neustetter a produit des projets, des performances et des installations en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie, cherchant un équilibre entre la forme poétique et les questions critiques. En tant que directeur artistique, modérateur, chercheur et stratège dans divers domaines de l’industrie créative, il crée des opportunités et des réseaux qui suscitent un intérêt au-delà de sa pratique artistique personnelle. Il vit et travaille actuellement à Johannesburg et à Vienne.

    marcusneustetter.com

    Walter Stach, né en 1946, Mag.art; artiste et médiateur artistique; études à l’Académie des beaux-arts et à l’Université de Vienne, achevées en 1971; a travaillé dans des lycées, à l’Académie pédagogique fédérale, à l’Académie des beaux-arts de Vienne, à l’Université de Vienne, à l’Université des arts appliqués de Vienne, à l’Université de Klagenfurt, au Musée d’art moderne de Vienne, au service de médiation muséale, au Bureau de médiation culturelle, à KulturKontakt Austria et dans de nombreuses initiatives artistiques, interculturelles, sociales et éducatives, projets, actions et expositions, souvent dans le cadre de séjours à l’étranger; publications de livres et autres. Il vit et travaille principalement à Vienne.

    https://www.wstach.at/

    Pingpong Schläger Adresse : Ambassade d'Autriche, Rue Fabert, Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.8614342
    Longitude : 2.3114257

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    16-06-2024 > 15-09-2024




    L’installation « Échelle céleste – Échelle de la paix » à Saint-Eustache

    Inauguration de l'installation de Billi Thanner avec une performance de danse et musique le 16 juin

    Lors des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, le Forum Culturel Autrichien et l’Ambassade d’Autriche à Paris ont le plaisir de présenter l’installation « Échelle céleste – Échelle de la paix « de l’artiste autrichienne Billi Thanner à l’église Saint-Eustache au cœur de Paris à partir du 16 juin 2024. Ce projet fait partie de l’Olympiade Culturelle.

    L’installation de néons de plus de 20 mètres de hauteur sera suspendue à l’intérieur de la magnifique église Saint-Eustache et représente un symbole de la paix, du céleste et des vertus que sont l’espoir, la foi et l’amour. Historiquement, les Jeux Olympiques ont été une période de trêve (la « Trêve olympique » ou « Ekecheiria » fut établie dans la Grèce antique) et l’époque actuelle, avec tous les conflits et les souffrances humaines qui en découlent, exige un symbole fort de la paix. Le sport et les valeurs des Jeux Olympiques et Paralympiques ainsi que l’art soulignent la nécessité du dialogue, de la réconcilitation ainsi que du respect de la dignité humaine. L’installation sera visible pendant toute la durée des Jeux Olympiques et Paralympiques et a reçu le label officiel de l’Olympiade Culturelle Paris 2024.

    Billi Thanner est une artiste plasticienne autrichienne dont les œuvres d’art uniques se situent à la croisée de la lumière (au néon), de la sculpture, de la performance et de la peinture. Au précedent,  l’ »Échelle céleste – Échelle de la paix » a été montré sur et dans la cathédrale Saint-Étienne (Vienne) ainsi qu’à l’église Lamberti (Münster), oú les installations ont suscité un grand intérêt.

    Commissaire: Walter Seidl 

     

    INAUGURATION AVEC UNE PERFORMANCE DE DANSE ET  MUSIQUE: 

    Performance de danse et de musique d’après « La Cinquième Saison » et « The Way Things Go » par Christian Ubl/CUBe association; Hannah Le Mesle, Martin Mauries, Yoann Hourcade, Baptiste Ménard (danse); Romain Constant (musique);

    Mathieu Jedrazak (chant), « Ich bin der Welt abhanden gekommen », Gustav Mahler (Rückert Lieder);

     

    François Olivier (orgue),

    « Fantaisie en fa mineur » K. 608,/ Wolfgang Amadeus Mozart

    Improvisation sur le « Locus iste » / Anton Bruckner

    Depuis 2005, CUBe se développe sous la direction et à l’initiative de Christian UBL, dans une perspective de collaboration ouverte entre plusieurs artistes contemporains. Le chorégraphe a la volonté de proposer des espaces de recherche dans le mouvement, l´image, la musique, l´architecture, les nouvelles technologies et le texte.

    Christian UBL est né en 1972 en Autriche (Vienne). Il aborde la danse à travers un parcours très éclectique, comprenant le patinage artistique et principalement les danses latino-sportives dont il remporte de nombreux prix lors de compétitions internationales. À partir de 1993, il s’intéresse à la danse contemporaine et suit des stages à Vienne, Budapest, Nantes, Istres et New York. En 1997, il intègre Coline à Istres pour 2 ans : il rencontre Luc Trembley, Serge Ricci, Mirjam Berns, Fabrice Ramalingom, Hélène Cathala, Françoise Murcia.

    1

    l'église Saint-Eustache à Paris

    Adresse : Église Saint-Eustache, Impasse Saint-Eustache, Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.86339030000001
    Longitude : 2.3451211

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    11-06-2024




    Cousines like Shit

    Live in Paris

    Le 11 juin 2024, le groupe autrichien d’indie pop « Cousines like Shit » se produira à Paris! Entrée gratuite

    Cousines like Shit vient de sortir son premier album acclamé par la critique intitulé « AVANT TRASH » sur leur label Seayou Records. À travers des ‘punchlines’ critiques, les cousines Hannah et Laura Breitfuß affichent leur vision des phénomènes sociaux et du paradoxe de l’être humain. Des morceaux comme « Barbie », « Vivid Sassy » ou « Bachelorette » offrent la possibilité d’une réflexion personnelle en reconnaissant le caractère comique de certains comportements humains. Le titre « AVANT TRASH » est un choix délibéré car il reflète non seulement le style unique des Cousines, leur approche centrée sur le texte et leurs mélodies simples mais accrocheuses. En live, elles se produisent avec Lisa Maria Weinberger à la basse et Lilian Mira Kaufmann à la batterie.

    1 Cls ©mitzi Gugg

    Supersonic Club

    Adresse : 9 Rue Biscornet, 75012 Paris, France
    Lattitude : 48.8503204
    Longitude : 2.3696521

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    01-06-2024




    Nuit Blanche

    avec Verena Andrea Prenner

    À l’occasion de la Nuit Blanche 2024, le Forum Culturel Autrichien, le Goethe-Institut de Paris et le Centre Tchèque de Paris et le Forum Culturel Autrichien de Paris invitent des artistes européen·ne·s à investir le Centre Tchèque avec des installations et performances faisant écho à l’œuvre de Franz Kafka. Verena Andrea Prenner, sociologue et photographe artistique autrichienne, a été conviée par le Forum Culturel Autrichien à concevoir une pièce dédiée à Franz Kafka pour cette exposition.

     

    L’artiste à propos de son projet:

    ÉPILOGUE ou L’art du retour

    Nous voulions revoir la ligne de clôture de « La Métamorphose » et nous demandions : « Et si Gregor Samsa mangeait simplement la pomme et quittait la maison pour toujours ? »

    Et là, est apparu Gregor Samsa, un alien parmi les vivants, qui retrouvait son paradis à Paris. Libre enfin, un triomphateur obscène. Finalement, il continua à danser avec la plus haute élégance.

    Verena Andrea Prenner | Çinar Yazici Paris 2024

     

    Verena Andrea Prenner est une sociologue et photographe artistique autrichienne.

    Elle mène des recherches sociologiques sur le terrain à long terme, par exemple dans les camps de réfugiés au Moyen-Orient, en Afrique centrale ou dans les milieux de la prostitution à Vienne, et s’intéresse aux différentes sociétés et groupes marginalisés. Pour ses projets artistiques, elle travaille avec des amateurs ou des passants choisis au hasard, afin d’exprimer des réflexions et des points de vue individuels sur les sociétés sous la forme d’une photographie mise en scène.

    En 2021, elle a reçu le Kunstpreis des Landes Niederösterreich (prix artistique du Land de Basse-Autriche) pour son travail artistique et culturel sur la dignité humaine, et à nouveau en 2023 pour sa photographie artistique. En 2022, elle a remporté le International Media Creativity Award – Award of Excellence pour son livre CAMPING.

    Les autres artistes présenté·e·s seront notamment Wagehe Raufi (Allemagne) et Markéta Hlinovská, en collaboration avec Petr Faltus (Tchéquie).

    Cet événement fait partie de la série « Kafka 2024 ». Découvrez ici d’autres événements culturels autour de son œuvre à l’occasion du centenaire de la mort de Franz Kafka: 

    Käfer Metro Verena Orenner

    Centre tchèque de Paris

    Adresse : Centre tchèque de Paris, 18 Rue Bonaparte, 75006 Paris, France
    Lattitude : 48.8561173
    Longitude : 2.3342534

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    14-06-2024




    « Le Château » d’après « Das Schloss » de Franz Kafka

    Un film de Michael Haneke

    Synopsis: L’arpenteur K, nouvellement nommé, arrive de nuit dans l’auberge du village administré par le château. Personne ne l’attend et tout le monde doute de ses dires. K tentant désespérément de se rendre au château, se voit attribuer deux assistants indisciplinés, fait la connaissance de Barnabas, messager du château ainsi que de Frieda qui travaille dans une autre auberge et se dit la maîtresse d’un certain Klamm, censé être le contact direct de K pour tous ses rapports avec le château.

    La projection sera suivie d’un échange avec Denis Salas, magistrat, président de l’Association française pour l’histoire de la justice et essayiste. Il est notamment l’auteur de l’ouvrage Kafka, combat avec la loi (Michalon, 2013).

    Le Château – Un film de Michael Haneke, Autriche 1997, 123 min., VOSTFR, d’après « Das Schloss » de Franz Kafka

     

    Autres films de la série « Kafka et le cinéma » :

    12.06.2024, 20h00 : Kafka va au cinéma, de Hanns Zischler, suivi d’une rencontre avec le réalisateur.

    13.06.2024, 20h00 : Le Procès, d’Orson Welles, précédé de la projection du court-métrage Double-procès de  Zdeněk Kopáč et suivi d’une discussion avec Léa Veinstein.

     

    Cet événement fait partie de la série « Kafka 2024 ». Découvrez ici d’autres événements culturels autour de son œuvre à l’occasion du centenaire de la mort de Franz Kafka: 

    Jun14 Filmplakat Le Chateau (c) Les Films Du Losange

    Écoles Cinéma Club

    https://www.goethe.de/ins/fr/de/sta/par/ver.cfm?event_id=25355834

    Adresse : Ecoles Cinéma Club, 23 Rue des Écoles, 75005 Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.8483276
    Longitude : 2.3489641

    Paris

    25.06.17

    Mer 20:30

    Flora Miranda

    Nothing Matters but the End of Matter

    Dans le cadre de la Fashion Week Paris Haute Couture, la créatrice autrichienne Flora Miranda présentera sa nouvelle collection. L’invisible, le rien, l’air autour du corps conceptualisent l’espace des possibles pour le vêtement jusqu’à l’élément tangible le plus proche. De quelle matière ce corps-environnement est-il fait ? D’air, de gouttes d’eau, d’ondes radio, de rayons lumineux, d’ondes sonores : des forces physiques qui ne sont pas matériellement tangibles mais qui s’agrègent et s’homogénéisent sous des vibrations porteuses d’informations. Flora Miranda rend cette matière invisible - l’espace ambiant - portable pour le corps humain dans sa nouvelle collection. Nothing Matters but the End of Matter explore donc l’inter-espace. Ou quand « le vêtement est ce qui se trouve entre le corps et le monde » (Flora Miranda, Salzburger Nachrichten, 2016)

    Infos pratiques

    25.06.17

    Mer 20:30

    Advantage Austria Paris

    6 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

    Renseignements : 01 53 23 05 05
    Site : www.advantageaustria.org

    Paris

    12-05-2024




    Fabian Lanzmaier

    MULTIPHONIES 23-24 46ème saison musicale

    L’INA grm vous convie à trois soirées consacrées aux musiques acousmatiques, à la croisée des générations et des sensibilités. Oreille tendue au-delà des frontières esthétiques, ces concerts nous invitent à explorer la matière sonore sous des formes inouïes avec l’Acousmonium, véritable orchestre de hautparleurs permettant aux sons de sillonner l’espace du Studio 104 dans toute son ampleur.

    L’artiste autrichien Fabian Lanzmaier travaille avec le son et la musique, en tant qu’artiste solo ainsi que dans plusieurs formations combinant le son avec des installations, du théâtre, de la danse, des images en mouvement et des performances live. Dans ses performances en direct, il utilise la synthèse audio pour explorer les aspects de texture et de structure du son ainsi que sa présence dans l’espace. Il expérimente la perception et les idées de sons naturels / artificiels, d’environnements fluides et ambigus. Un dédale dans des environnements surréalistes de structures organiques en mouvement constant et de perturbation.

     

    Les artistes:

    « Nouvelle œuvre – Création, commande INA grm »
    « Flashback », « Axe rouge V »
    « Nouvelle œuvre – Création »

    Pierre Henry

    « Labyrinthe ! »

    Fabian Lanzmaier

    Maison de la Radio et de la Musique

    https://www.maisondelaradioetdelamusique.fr/evenement/ina-grm-akousma-5?s=6580#content-page

    Adresse : Maison de la Radio et de la Musique - Radio France, avenue du Président-Kennedy, Paris, Frankreich
    Lattitude : 48.8524954
    Longitude : 2.2782525