03 mar
2017
Danse

DANCE & RESISTANCE

Vendredi 3 mars et samedi 4 mars - Brest

[Endangered human movements vol.2]

PREMIÈRE FRANÇAISE

Dance & Resistance est le second volume de la série Endangered Human Movements, qui explore les danses traditionnelles menacées d’extinction ou déjà disparues.
Dans cet épisode AMANDA PIÑA, chorégraphe mexicano-chilienne vivant et travaillant à Vienne (Autriche) et le plasticien suisse Daniel Zimmermann invitent notamment sur scène des formes de danse dites « rituelles » venues de Tabiteuea (Kiribati), d’Arizona et d’Indonésie. Les danses sont amenées dans le temps présent par un processus de « téléchargement » dans les corps de quatre danseurs.


 La performance prend place dans un espace en constante transformation créé grâce à la technique vidéo de l’entrelacement, à la lumière et au mixage qui, ensemble, donnent naissance à une expérience intime.
Quel est le pouvoir des danses rituelles face à l’individualisme grandissant, à l’économie de marché néolibérale et à l’épuisement des ressources naturelles ? La résistance expérimentée est fondée sur une danse pensée comme un vecteur d’unité. La pièce est une entité vivante, évoluant au fil des lieux qu’elle traverse, impliquant des participants locaux et nourrie par l’esprit et l’économie de chaque ville.

 

AMANDA PIÑA (Chili, Autriche)
Amanda Piña étudie le théâtre physique à Santiago du Chili et la danse contemporaine à Barcelone, Salzbourg et Montpellier. Elle collabore avec des chorégraphes tels que DD Dorvillier & Human Future Dance Corps, Claudia Heu, Ewa Bankowska, Daniel Aschwanden, Frans Poelstra & Robert Stein/united sorry, Christine Gaigg et Andrei Andrianov. Depuis 2005, elle travaille avec le plasticien et réalisateur suisse Daniel Zimmermann sous le label nadaproductions.

En 2009, ils fondent nadalokal à Vienne, un espace expérimental d’art et de performance.


top